• Voie de l'Ardenne 54, 4053 Embourg
  • Lu - Ve : 8h30 - 18h30
  • info@dentalme.be
  • +32 (0)4 332 10 20

Implants : un implant dentaire est une vis artificielle en titane ou en zircone que le dentiste pose pour remplacer la racine d’une dent manquante (absente de naissance ou qui a dû être extraite). Après deux à six mois de cicatrisation et d’« ostéo-intégration » (l’os va se souder autour de l’implant), la nouvelle racine est prête à recevoir une couronne ou un bridge afin de restaurer la denture.

Au-delà de l’esthétique, cette réhabilitation est aussi fonctionnelle : l’espace comblé par l’implant empêche l’os de la mâchoire de se rétracter et les dents voisines de s’espacer ou de se déplacer (« égression »). Le patient retrouve également une meilleure mastication, et donc digestion.

La pose d’implant est un acte de chirurgie extrêmement bien maîtrisé (>95% de réussite), rapide et peu douloureux. C’est une solution durable, et qui permet un confort de vie total, avec les sensations et l’aspect esthétique de dents naturelles. 

Mise en charge immédiate : dans l’attente d’une bonne cicatrisation osseuse autour de l’implant (ostéo-intégration), le dentiste propose généralement une solution provisoire, telle une prothèse amovible, afin que le patient ne reste pas sans dent(s). Toutefois, quand l’édentement est important, voire complet (suite à un traumatisme, un accident), l’attente peut être difficile à vivre – esthétiquement, socialement, mais aussi d’un point de vue fonctionnel pour s’alimenter correctement. Les progrès des connaissances en implantologie permettent aujourd’hui de procéder à une « mise en charge immédiate », c’est-à-dire à la pose directe d’une nouvelle dent ou d’une prothèse. Nous vous donnerons volontiers davantage d’informations, en fonction de vos cas, sur ce protocole accéléré.   

Traitement parodontal : les quatre tissus qui soutiennent la dent et l’os, la gencive, le cément et le ligament entre la dent et l’os forment le « parodonte ». Constamment confronté à la plaque dentaire et au tartre, il peut développer une inflammation chronique, d’abord de la gencive seule (« gingivite »), puis de toute sa structure (« parodontite »). Non dépistée, la maladie progresse jusqu’à déchausser la dent et la faire tomber.

Outre un brossage efficace et un détartrage annuel, un traitement parodontal peut s’avérer nécessaire et très efficace pour stopper le processus infectieux, en nettoyant les poches parodontales (« surfaçage radiculaire ») et en restaurant l’étanchéité de la gencive. Une greffe de gencive peut être proposée en cas de récession gingivale importante.    

Orthodontie : spécialité dédiée à la correction de la position des dents, voire de celle des mâchoires, l’orthodontie n’est depuis longtemps plus réservée aux seuls enfants ! Dents mal alignées, vers l’avant ou qui se chevauchent, mauvais positionnement ou malocclusion entre les mâchoires inférieure et supérieure… Même quand la croissance est terminée depuis longtemps, le dentiste peut agir pour traiter le problème et vous aider à retrouver un sourire harmonieux. Les techniques proposées sont de plus en plus discrètes. L’orthodontie permet aussi d’anticiper de futurs soucis car un bon alignement des dents facilite leur brossage, et donc l’élimination correcte de la plaque dentaire (moins de caries et de risque de maladie parodontale).